Qui sommes nous

Milano città delle scienze est le fruit du travail collectif d’un group de chercheurs de formation historienne, littéraire et scientifique rattachés à plusieurs universités, laboratoires, musées et archives publiques et privées.

L’idée essentielle de ce site

Conçu en 2006 à l’occasion de l’exposition La science, la cité, la vie, organisée à l’occasion du centenaire de l’exposition internationale du Simplon, le site Milano città delle scienze, dédié à l’histoire sociale des sciences et des techniques, propose une nouvelle approche de recherche et de vulgarisation: étudier l’entreprise scientifique à l’échelle de la ville.
Comment les sciences et les savants évoluent-ils en fonction des demandes technologiques mises en jeu par l’urbanisation industrielle? et la ville, à son tour, de quelle façon est-elle façonnée par les sciences et la communauté scientifique qu’elle abrite. Entre le XIXe et le XXe siècle, de même que Londres, Bruxelles et d’autres centres industriels européens, Milan se présente comme une ville-laboratoire qui ne se contente plus de disposer d’une université limitrophe, telle l’Université de Pavie, et s’engage à expérimenter des institutions nouvelles et des disciplines appliquées autres que celles pratiquées par la science universitaire classique.
Ce site se donne notamment deux objectifs. Tout d’abord être le dépositaire de la mémoire, en repérant et diffusant grâce à Internet les recherches historiques en cours et les patrimoines documentaires concernant les sciences, leurs applications ainsi que la politique scientifique à Milan et dans sa région.
Deuxièmement, être un lieu de rencontre pour les universités, les musées et les institutions scientifiques milanaises, en suscitant des contacts entre historiens italiens et étrangers des sciences et des techniques du XIXe et XXe siècle.
L’ambition de ce site est en effet d’assurer une fonction de lien entre ces institutions, les chercheurs et aussi deux autres acteurs culturels majeurs tels l’école et l’édition.

Projet de recherche

Rédaction

Giuseppe Armocida, professore ordinario di Storia della medicina presso il Dipartimento di Medicina e Sanità pubblica dell’Università Insubria Varese-Como

Alberto Carli, ricercatore presso il Dipartimento di Scienze umanistiche, sociali e della formazione dell’Università del Molise

Aldo Coletto, responsabile del Servizio Infrastruture informatiche della Biblioteca Nazionale Braidense

Giuseppe Corti, Ufficio Conservazione della Biblioteca comunale centrale, Palazzo Sormani, Milano

Paolo Maria Galimberti, dirigente responsabile del Servizio Beni culturali dell’Ospedale Maggiore Policlinico, Mangiagalli e Regina Elena, IRCCS

Bianca Girardi, responsabile dell’Ufficio Conservazione della Biblioteca comunale centrale, Palazzo Sormani, Milano

Domenico Lini

Elio Nenci, ricercatore presso il Dipartimento di Filosofia dell’Università degli Studi di Milano

Italo Pasquon

Pietro Redondi

Edoardo Rovida, professore ordinario di Disegni e Metodi dell’Ingegneria industriale presso il Dipartimento di Meccanica del Politecnico di Milano

Ornella Selvafolta

Ivan Toschi

Collaborateurs

Marco Andréula

Ilaria Barzaghi

Sara Calabrò

Marcello Cesa Bianchi

Valentina Cesari

Cinzia Cristiani

Paola Bianchi

Giorgio Bigatti

Antonio Bozzo

Amleto Camatarri

Elena Canadelli

Maria Canella

Christian Carletti

Giorgio Cosmacini

Giancarlo Costa

Valentina Deiana

Danièle Dupré

Edgardo Ferrari

Marina Gnocchi

Marco Masseti

Annalucia Forti Messina

Antonia Francesca Franchini

Roberta Garruccio

Giovanni Lini

Paola Livi

Giuseppe Maria Longoni

Guido Lucchini

Eleonora Maddalena

Germano Maifreda

Giancarlo Mandelli

Marina Manotta

Amilcare Mantegazza

Rosario Mosello

Roberta Parrilla

Lucia Peracchi

Gianpaolo Pignatori

Elisabetta Polezzo

Giuliana Ricci

Eleonora Saita

Adriano Savio

Giulia Todeschini

Pasquale Tucci

Sergio Tuffetti

Stefano Twardzik

Paolo Zampetti

Paola Zocchi